Se loger gratuitement quand on est étudiant

Rechercher un logement étudiant à petit prix

La rentrée approche à grand pas, il est de plus en plus compliqué pour les étudiants de trouver un logement correspondant à leur budget dans les villes étudiantes. 

De plus le syndicat de l’UNEF a déclaré que les loyers et transports plomberont, à la rentrée 2020 le budget des étudiants, avec une hausse de 3.69 %, contre 2.83 % en 2019. Comme chaque année, le loyer est le principal poste de dépense, absorbant 69 % du budget mensuel des étudiants, leur restant à vivre 300 € par mois.

La difficulté actuelle des étudiants pour se loger

De nombreux étudiants se plaignent des prix élevés et de la difficulté de trouver un logement notamment à Paris et dans les autres grandes villes étudiantes. Tous les ans plus d’un million et demi d’étudiants se retrouvent dans cette situation !

La concurrence pour trouver un appartement étudiant est rude, les propriétaires de ces logements effectuent une sélection stricte pour choisir le meilleur dossier.

Quelles sont les solutions pour se loger avec un petit budget ?

À côté de la location classique il existe des solutions moins onéreuses et qui demande des garanties moins importantes : telles que la colocation entre étudiants, les résidences étudiantes et les résidences universitaires proposés par le CROUS (à condition de disposer d’une bourse).

Pour pouvoir bénéficier de ses solutions d’hébergement un budget est tout de même à prévoir et les places pour bénéficier de ces logements sont très limitées.

Il est néanmoins possible pour les étudiants de trouver un logement à moindre frais.

Une chambre en échange de services

Le logement en échange de services est la solution pour permettre aux étudiants de trouver un hébergement gratuitement en échange de ses compétences. 

L’étudiant bénéficiera d’une ambiance conviviale au sein d’une famille. Plusieurs typologies se présentent : vivre avec une personne âgée, une maman solo, une famille recomposée… 

Les compétences demandées varient selon les hôtes, l’étudiant peut proposer ses compétences en cuisine, faire de la garde d’enfants, de l’aide aux devoirs, de l’assistance aux séniors ou participer à l’entretien du jardin par exemple.

Cette solution est d’autant plus économique, que certains hôtes peuvent proposer en plus du logement, la gratuité du repas. 

Quelles sont les modalités du logement en échange de services ? 

Plusieurs accords ou contrats s’offrent à vous : 

Les propriétaires qui ont recours à la location contre services peuvent :

  • Soit rédiger un Accord Famille d’accueil : Il s’agit d’un accord moral tacite entre les Hôtes et les Voyageurs solidaires. 
  • Soit rédiger un contrat d’employé au pair : L’Hôte déclare le Voyageur solidaire à l’URSSAF.
  • Soit rédiger un contrat de travail : Si la valeur des services rendus est supérieure au montant du loyer qui serait exigé dans le cadre d’une location classique.
  • Soit rédiger un contrat de bail : Si la valeur des services rendus est inférieure au montant du loyer qui serait exigé dans le cadre d’une location classique.

Établir un accord écrit

  • Une fois le logement trouvé il est important de fixer l’accord par écrit en stipulant les tâches à accomplir ainsi que le nombre d’heures de travail. 
  •  Dans le cadre du logement en échange de services le travail est compris entre 12 et 15 heures par semaine. Si les 15 heures de travail sont dépassées il faudra mettre en place un contrat de travail. 

Découvrez les nombreuses annonces de logements en échange de services dans les grandes villes étudiantes. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *